Coming soon
Blues-out-maton
     
 

"On souffre tellement, on est tellement fatigué de cette souffrance, qu’on veut juste que ça s’arrête. On veut du repos, même s'il est éternel." Cédric, 18 ans.

 

"Moi perso, prendre des somnifères, ça m'est déjà arrivé une fois quand j'étais jeune, mais, à vrai dire, j'ai pas tellement envie de parler de ça." Dany, par Internet. 

 

"Je n'ai jamais envisagé d'abandonner le sport. Mais lorsqu'on a 25 ans, qu'on a peur, qu'on se sent seul et qu'on a personne à qui parler, (l'homosexualité) n'est pas quelque chose dont on est fier. Pendant longtemps, il ne se passait pas une semaine sans que je n'hésite à me suicider." Gus Johnston, ancien jouer de hockey australien.

 

 

Des témoignages sur la dépression

 

Des témoignages sur le coming out

 

 
 


 
blues_out
photo: Etienne Delacrétaz
 
   
 
 
 
   
© web developpement: atelierssud.ch | graphisme: chatty ecoffey