Coming soon
Blues-out-maton
     
 

Quand le coming out arrive plus tard


Si on focalise, à juste titre, beaucoup d'attention sur le coming out des adolescents et jeunes adultes, il ne faut pas oublier qu'il peut aussi intervenir plus tard dans la vie. Un certain nombre de gays ne commencent à vivre leur amour pour les hommes qu'une fois devenus adultes ou même à un âge avancé.
 

Une partie d'entre eux avaient déjà ressenti plus jeunes une attirance pour les hommes, mais ont décidé, pour des raisons qui leur sont propres, de ne pas laisser s'exprimer cette part d'eux-mêmes. Bien des années plus tard cet aspect se manifeste à nouveau avec insistance, si bien qu'ils choisissent de l'exprimer et de le vivre. D'autres se sont toujours considérés comme hétérosexuels jusqu'à ce que tout à coup, une rencontre, un coup de foudre pour un autre homme vienne bousculer leurs certitudes à ce sujet.
 

Chaque parcours est différent, aussi différent que le sont les hommes entre eux, mais il est très différent de prendre conscience et/ou de commencer à vivre son homosexualité lorsque l'on a déjà derrière soi tout un parcours de vie, que l'on est ou que l'on a été marié, que l'on a des enfants, bien plus difficile que lorsque cela se produit à l'adolescence.
 

Un homme adulte a un vécu, des connaissances sur la vie et sur lui-même qu'un adolescent n'a pas encore et cela va lui permettre de gérer de manière différente ce nouvel aspect de sa vie. D'autre part, le fait d'avoir déjà derrière lui tout un vécu hétérosexuel l'obligera à modifier certaines représentations qu'il a pu se faire de lui-même, ainsi que celles qu'en ont ses proches.
 

Commencer à vivre son homosexualité à l'âge adulte est la plupart du temps une aventure émotionnellement très forte et nombreux sont les hommes qui disent avoir eu l'impression de vivre une seconde adolescence, avec tout ce que cela suppose de découvertes, de chamboulement émotionnels, de difficultés, de joies et de peines.

 

"L'homosexualité est un parcours, est faite de petits combats menés au quotidien. Il n'est jamais trop tard pour devenir soi..." Emmanuel Moire, interview dans le magazine Têtu, novembre 2009

 
 


 
blues_out
photo: Etienne Delacrétaz
 
   
 
 
 
   
© web developpement: atelierssud.ch | graphisme: chatty ecoffey