Coming soon
Blues-out-maton
     
 

Aider un proche

 

Les proches d'une personne en souffrance psychique peuvent lui apporter un soutien précieux en l'aidant à s'orienter vers des services de santé pour trouver des soins et en lui offrant une présence et une écoute bienveillantes.

 

Ce rôle est parfois difficile. Il ne doit pas et ne peut pas, généralement, remplacer une prise en charge par des professionnels de la santé.

 

Un sentiment d'épuisement guette en effet les proches d'une personne en souffrance. La situation peut être ressentie comme trop lourde ou déstabilisante. Il ne faut alors pas hésiter à chercher de l'aide à Checkpoint ou auprès d'un groupe d'entraide tel que Le Relais ou Le Biceps à Genève. http://lerelais.ch/  http://www.lebiceps.ch/

 

Si vous pensez qu'une personne est homosexuelle et en souffre parce qu'elle ne parvient pas à le dire, et que vous avez envie de l'aider à en parler et à s'accepter, montrez-lui que vous êtes ouvert aux questions sur l'homosexualité. En parlant par exemple positivement de personnes homosexuelles connues, en citant des films ou des séries tv, créant ainsi un lien de confiance. Vous pourrez alors lui demander directement si elle est homosexuelle.

 

Si vous pensez qu'une personne va mal, parlez-lui simplement, en exprimant vos inquiétudes. Écoutez sans juger et proposez votre soutien pour trouver de l'aide. Il est important de poser vos limites. Orienter ensuite la personne vers des professionnels de la santé comme on en trouve à Checkpoint et dans d'autres services.

 

Si vous pensez qu'une personne risque de se suicider, il ne faut pas attendre. Parlez-lui rapidement et demandez-lui ce qu'elle vit et ressent. N'hésitez pas à lui demander directement si elle a déjà pensé au suicide. Lui poser la question ne va en effet pas l'inciter à passer à l'acte. Il ne faut pas promettre de garder le secret car vous serez peut-être amené à le rompre. Si la personne vous dit qu'elle a déjà songé au suicide il faut lui demander comment, où et quand. Si le risque de suicide est imminent, vous ne devez pas laisser seule la personne et vous devez appeler un service d'urgence comme le 144 ou la police au 117, ou encore accompagner la personne jusqu'aux urgences de l'hôpital le plus proche.

 

Ce qu'il ne faut pas faire: En aucun cas il ne faut banaliser la situation en disant des choses du genre «Reprends-toi»...«Ça ira mieux demain»...«Tu as tout pour être heureux»...«Bouge-toi, fais du sport», etc. Il ne faut pas non plus comparer la situation de la personne à la sienne ou à celle d'autres personnes que l'on connaît. Les raisons de souffrir sont différentes pour tous, et chacun y réagit différemment. Il n'y a pas de recettes universelles pour aller mieux et s'en sortir. Une chose est sûre: quand on souffre il vaut mieux se prendre en charge et chercher de l'aide plutôt que de rester seul et d'attendre que ça passe. Plus on consulte tôt, plus on a de chances de s'en sortir.

 

 
 


 
blues_out
photo: Etienne Delacrétaz
 
   
 
 
 
   
© web developpement: atelierssud.ch | graphisme: chatty ecoffey